65548307

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2015

la dernière heure

marcel migozzi















Le rendez-vous sans fleurs est prévu pour dix heures.

Concession verte.

Sans marbre,

l’invisible croix,

au bout d’une allée sans finir.

Est-ce que l’amante aura la patience d’attendre ? »

09:20 | Commentaires (0) | Tags : marcel migozzi

30/07/2015

Au bout de la route

Aveyron, Jean Charles BARGUES

 



Sur ce chemin gorgé de lumières

au cœur du désert
Ivre d’air et d’espaces
Perdu
Je suis tombé à genoux
Dans l’ombre d’une croix
Que le Bon Dieu avait plantée là…
Pour moi

29/07/2015

Marginaux

Ce sont des gens extra ordinaires, c’est à la fois des errants, des anges, des êtres essentiels. On est perdus à partir du moment où l’on reconnaît que l’on est perdus. Ce ne sont pas des gens qui se déclarent perdus parce qu’ils ont perdu leurs clés ou leur maison. Ce sont des gens perdus parce qu’ils reconnaissent une chose essentielle. Ce ne sont pas des gens perdus de manière anecdotique. Cela ne veut pas dire qu’ils cherchent à s’y retrouver. Ils cherchent à se connaître.

L évadé.JPG

28/07/2015

ICI

La lumière est aux aguets partout
cachée dans les veines du vent 

 stratis pascalis

26/07/2015

Jean

norbert paganelli « da l’altra parti » (colonna editions).



Sur la table il y avait des morceaux de fromage et des tranches de pain, un verre de vin, un couteau ouvert. Il avait posé là sa casquette et s’en était allé faire un petit somme. Le chien couché par terre rongeait un bout d’os sous le regard malicieux du chat pelotonné. C’était l’heure étouffante de ce soleil de plomb, lorsque la chaleur se fait couleur, diluant toutes les autres qui ne peuvent que se taire.

 

 

 

25/07/2015

Qu’est-ce qu’un paradis ?

Combien y en a-t-il ?
Sont-ils tous différents ? Chacun le sien ?
Un endroit que l’on sent fragile.
On manie avec douceur la nature,
et c’est là qu’elle nous fait la respecter.

xavier dandoy de casabianca

24/07/2015

« La vie s’éveille sur un nouveau matin,

elisabeth paccioni-chessa avec «un nouveau matin » 

portera-t-il la lumière, l’espoir, le chagrin,
si surprenants les caprices de ce destin
qui fait nos vies, nous brise ou nous retient
Dans ce monde étourdissant de choix, de sentiments,
Où l’envie d’exister se mêle à l’envie d’abandon,
Où l’on marche tête basse si souvent
Quand le besoin de croire à la vie à l’amour
Nous donne la force d’avancer sans les doutes
Pour trouver l’équilibre et s’émerveiller enfin
d’avoir vu le Beau sur nos yeux presque éteints »

 

 

23/07/2015

Où va la nuit


Et ses désirs
Où va la nuit
Dans ses délires
Lorsqu’elle s’endort
Près de l’aurore
Où va la nuit

 dominique istria

12/07/2015

La petite éternité de l’heure de la sieste

Brantes chambre.JPG
Chaude épaisseur des heures, 
le silence s’enlise, 
l’on ne sait plus
d’où jaillira la vie.

 

 

11/07/2015

Midi

_MG_4526.JPG

La lumière est brûlure.

Soit tu es à l’ombre, soit tu es fada…