17/04/2014

J’irai au bout...

                 ... de vivre sans nom, sans papiers, la mer toujours à temps me nommera.

 

plage d’arles,edouard maunick

 

16/04/2014

Désirer

  Vient du latin desiderare qui lui veut dire cesser de voir.

 

le cap (22).JPG

15/04/2014

Mémoria

Cendres laissées au vent ou sépultures de sable, il est d’ultimes séjours qui s’effacent, entretiennent le mystère, ouvrent d’infinis espaces aux détectives érudits. Et il en est aussi qui gardent leur secret sous les fleurs.

 

bonifacio,a.velter

06:54 | Commentaires (0) | Tags : bonifacio, a.velter

14/04/2014

A Campusantu

Les pierres tombales bien ordonnées livrent des biographies impeccables : deux dates et un tiret entourés de regrets éternels. 

bonifacio, A.velter

06:48 | Commentaires (2) | Tags : bonifacio, a.velter

13/04/2014

u stagnu di Chjurlinu

Dans l’étang

Une rainette plonge

Chuchotis de l’eau

grenouille de bigulia (13).JPG

05:52 | Commentaires (0) | Tags : corse

12/04/2014

Ici

            un silence recouvert de mutisme,

nul mot,

                                      l’oubli persévère.

tombe serra di ferro (2).JPG

11/04/2014

Tous mes voyages m’ont appris

à écrire, à raconter ; l’écriture est pour moi un mouvement, un rythme. 

camargue avril 2014.jpg

10/04/2014

Nouveau paradigme

L’identité de demain est celle qui naîtra de « la rencontre », de la confrontation des échanges, mais une confrontation qui, loin d’être conflictuelle, sera fondée sur l’addition, voire la multiplication, car pendant longtemps nous avons cultivé la division.

 

 

 

Alain manbackou 

resistenza.jpg

06:41 | Commentaires (0) | Tags : corte (corse)

09/04/2014

Inseme

Il arrive que l’on rêve ou que l’on invente des phrases sonnantes dans une langue qu’on ne parle pas bien ; c’est une manière de lui déclarer son amour. 

IMG_3481.JPG

08/04/2014

Chez moi

On dirait que je rentre chez moi, mais ce n’est pas chez moi….Quand donc est-on chez soi ? C’est de cette expérience… ce sentiment que je qualifie intérieurement de nostalgie que j’éprouve chaque fois que je suis de retour en Corse. Un sentiment fort, étrange en cela que je n’ai pas mes ancêtres dans cette île, que je n’y suis pas née et n’y ai vécu ni mon enfance ni ma jeunesse. Je ne suis pas Corse…. Comment puis-je sentir à ce point que je rentre chez moi ? Comment cela peut-il me manquer à ce point d’en être longtemps, toujours trop longtemps, loin ? « tu viens te ressourcer », me dit-on souvent quand on me voit au village, c’est une expression étrange- quelle source, quelle ressource ? Je ne suis pas chez moi, et pourtant ….

Extrait de Nostalgie de Barbara Cassin

golfe de galéria (2).JPG