Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2015

Restonica

Là, nous hissons nos rêves jusqu’à la cime.

Au bord du vide, nous suspendons nos pas

restonica mai2011 (4).jpg

11:02 | Commentaires (0) | Tags : corse

04/07/2015

DAC ?

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires ....

 

pierre dac

 

00:43 | Commentaires (2) | Tags : pierre dac

03/07/2015

oiseaux de mer

Jacques Fusina

Lorsque le voyage s’immobilise au dessus des toits du temps comme une mouette blanche.

 

06:48 | Commentaires (0) | Tags : jacques fusina

02/07/2015

Le bouc

jacques fusina

Il est cornu
mais n’en a cure
l’amour pour lui est feu de paille,
des aventures il se fait gloire,
et ne lui reste de chacune qu’une odeur dans la mémoire

13:43 | Commentaires (0) | Tags : jacques fusina

01/07/2015

Fado


podcast
 « Enfant, je n’avais pas de jouets, mais d’après ce que me racontait ma grand-mère, vers trois ou quatre ans, je revenais avec les poches de mon tablier pleines de bonbons et de pièces. Comme je connaissais deux ou trois chansonnettes, les gens me demandaient de chanter et ensuite ils me donnaient des choses. Je ne sais pas quel jour je suis née. Ni moi, ni personne dans ma famille. On a donné tellement peu d’importance à ma naissance. C’était une famille si nombreuse, qu’ils ne savent même pas. Certains disaient que j’étais née le 1er juillet, d’autres le 12, d’autres le 4. Ma mère disait que j’étais née au temps des cerises, qui va de mai à juillet. J’ai alors choisi le 1er juillet comme date d’anniversaire. Plus tard, quand j’ai dû m’occuper de mes papiers pour passer un examen, il y avait le 23 juillet. J’ai décidé de garder les deux dates, comme ça je pouvais toujours fêter deux fois mon anniversaire avec un petit vin doux et des petits biscuits secs. »

 Amalia_Rodrigues_marina_mourao.jpg

 

30/06/2015

filles des eaux,

Filles espiègles du torrent

les pierres rondes se baignent toutes nues.

Jacques Fusina

06:13 | Commentaires (0) | Tags : jacques fusina

29/06/2015

Les vasques...

 étalées au soleil sont les dernières voluptés de la rivière.

Jacques Fusina

 

 

 

04:59 | Commentaires (0) | Tags : jacques fusina

28/06/2015

baldacchinu

Mais que leur dis-tu donc,
coquelicot de l’été,
aux vagues assagies à ton pied ?

 Jacques Fusina

07:55 | Commentaires (0) | Tags : jacques fusina

27/06/2015

Danse

Jacques Fusina


Pétales arrondis

au cœur de nos histoires
qui naissez aux vaincus
effleurements des doigts
qui muez aux couleurs
de chaque geste d’elles
qui coulez vos blessures
aux épis de nos sangs

 

07:01 | Commentaires (0) | Tags : jacques fusina

26/06/2015

Là où vit le poète…

… il n’est pas d’interdit. Il n’est pas interdit d’exiger une réponse du silence, d’interpeller les crêtes et la foudre et même la colombe mal élevée. Si sa souffrance est criante, sa nostalgie tenace, s’il ne peut taire son désarroi, malgré ses pas usés à la recherche des vrais chemins, le poète ne manque pas d’espérance. Deux langues ne sont pas de trop pour évoquer une tâche à la fois difficile et exaltante, l’exploit même qu’il faut tenter pour rattraper un rai de lumière ou retenir le fil d’un fleuve, retrouver les sentiers perdus et l’eau nourricières, entretenir le seuil…
podcast

 

bergeries de basseta (5).JPG